Voyages

Partir en surf trip au Nicaragua

Surf trip au Nicaragua

Récit de mon surf trip au Nicaragua

Ça faisait un bail que je rêvais de partir faire un surf trip pour améliorer mes skills de surfeuse à la fesse blanche, vois tu. J’avais entendu parler de Barefoot Surf Travel parce que c’est une compagnie fondée par des Québécois et qu’ici on soutient fort les entrepreneurs locaux et j’en avais aussi entendu parler en m’initiant au surf de rivière et sur les réseaux sociaux. J’ai navigué sur leur site, ai écarquillé les yeux en découvrant leurs programmes et destinations, suis revenue sur leur site 25 fois et n’ai pu résister à l’appel d’une semaine de surf à San Juan del Sur, au Nicaragua. Bim, 2-3 clics su’l’site, 2-3 courriels à Martin et sa moustache scintillante (comprendre : le monsieur derrière le formulaire de contact. Il a vraiment une moustache. Elle est presque scintillante.) pour répondre à toutes mes questions et m’aider à organiser mon voyage et pan! C’était bouclé, sans souci, sans zone d’ombre et non sans impatience d’arriver.

Pour s’y rendre

Air Transat offre des vols directs du lundi au lundi, à prix compétitif en comparaison avec les autres vols qui existent et ne sont pas directs. Au départ j’avais pensé prendre quelques jours de plus pour aller sur l’île d’Ometepe et puis quand j’ai vu le prix des billets et la durée des escales je vous avoue que ça m’a dissuadée. Je n’ai pas fait mon originale et ai booké mon vol pour une semaine, du lundi au lundi.

Une fois a l’aéroport de Managua, c’est une joyeuse ride de 3 heures en minibus qui nous amène à San Juan del Sur. Dit comme ça ça a l’air d’être le poids mais en vérité ça passe tout seul : tu découvres une partie de tes petits camarades pour la semaine, tu te remets du pas-d’place-dans-l’avion, tu apprivoises l’air moite qui change de celui du Québec qui te brûle le visage et les yeux tellement il est froid, tu admires la verdoyance des paysages et les petites maisons de toutes les couleurs, tu passes aussi devant des volcans et même que c’est beau.

À prévoir

Le surf est un sport exigeant et très demandant. J’aurais tendance à dire « surtout pour les femmes » parce que ça prend une sacrée paire de bras et d’épaules cette affaire là. Je suis sportive mais je garde un souvenir douloureux de mes précédents surf trips parce que ça vous donne des courbatures uniques en leur genre si vous n’êtes pas préparé.

3 mois avant le voyage, j’ai donc mis les bouchées doubles au gym, à la piscine et j’ai tout fait pour développer les muscles de mes bras et de mes épaules. Bilan : ça m’a énormément aidé, j’ai peu souffert de mes courbatures et je recommanderai ça à quiconque envisagerait de s’embarquer pour une semaine de surf au complet.

Côté équipement, rien de compliqué : peu importe si vous partez avec une valise ou un sac, on reste au même endroit toute la semaine et on a de la place. Des maillots de bains pour surfer (qui tiennent), rashguard, wetsuit si vous avez, crème solaire résistante à l’eau, bâton de zinc pour vous protéger le visage (cette chose est une révélation pour moi : aucun coup de soleil pour la première fois de ma vie. J’en mettais aussi derrière les jambes et ma vie a été fantastique grâce à ça. Peaux fragiles : lisez moi!).

Une fois sur place

Le Nicaragua, c’est le voisin du Costa Rica, mais en moins blindé de touristes et en moins cher. En gros : t’aimes ça.

La monnaie locale est le Cordoba et si – à l’inverse de moi – t’es bon pour diviser par 33, alors tu sauras faire l’équivalence avec les dollars US.

La dream team de Barefoot nous a accueilli avec une Toña fraîche (bière locale pas d’goût mais beaucoup de plaisir pareil) dans une villa de rêve avec piscine, hamacs, mobilier de jardin qui donne envie de s’y installer pour la vie, bonne humeur et peaux bronzées.

Pour le couchage, ce sont principalement des chambres partagées avec lits superposés. Nous étions quatre filles dans la nôtre et on a eu beaucoup trop de fun. Nos lits et le ménage dans la chambre sont faits tous les jours, et chaque chambre a sa salle de bains (c’est bien gérable une salle de bains pour 4 quand t’as juste un bikini ou une robe légère à enfiler. J’ai tenté le nudisme mais on m’a demandé de me rhabiller. ‘Comprends pas.).

Les repas

Tous les matins, un petit déjeuner de rêve était préparé pour nous : œufs, pommes de terres, fruits frais, jus frais, café, boules d’énergie. Tout ce qu’il faut pour être top shape dans l’eau (et te remettre de ta cuite de la veille au besoin. Si, si, crois moi t’en auras besoin.).

Étaient compris dans la formule deux soupers à la villa avec des plats locaux préparés pour nous, succulence (inventage de mots) et bonne humeur au rendez-vous.

Pour les autres repas, on était libres de faire ce que l’on souhaitait, restos, snacks à emporter, petites courses à stocker dans le frigo : bref, easy breezy comme on aime.

L’ambiance

Je vous avoue avoir eu une super belle surprise sur ce coup là. Après mon voyage, j’ai eu la curiosité de retourner lire certains des commentaires laissés sur Trip Advisor juste pour voir, et sincèrement, tous les mots que j’y ai lu sont totalement justes. C’est pas du pipo. Tout le monde est flabbergasté à son retour.

Notre groupe était composé d’une douzaine de personnes, une majorité de femmes (mais avec les surf coachs et la team sur place ça s’équilibre bien), de 19 à 54 ans, et vraiment une superbe alchimie entre tous les participants. Je suppose que c’est peut être aussi ce sport qui regroupe des gens avec des mentalités compatibles, je ne sais pas, mais vraiment : une ambiance saine, des fous rires à s’en cramper les abdos, une belle ambiance d’entraide, de partage, de respect : respect des horaires, des gens, des lieux, du matériel, aucun jugement envers quiconque, ça aide vraiment à se sentir à l’aise. Bref. Du bonheur par packets de dix.

J’ai reçu plusieurs messages de personnes qui hésitaient à partir seul.e.s alors je vous le confirme : n’ayez crainte, vous repartirez de là avec plein de copains sous les bras sans aucun doute.

Les activités et l’organisation

J’adore partir en roadtrip et organiser mon voyage sur mesure mais cette formule a été pour moi vraiment parfaite. Comme tout le staff assure la logistique : confort à la villa, choix des spots de surf et déplacement vers ces derniers (à l’arrière d’un 4×4, beaucoup de fun – et de vent – là aussi), matériel, gestion du planning de la semaine, petits déjeuners (c’est hot de pas avoir à réfléchir dès le matin), c’est une grande partie de choses dont on n’a pas à se soucier et c’est super agréable.

Nous avions pas mal de temps libres en dehors des sessions de surf et j’ai – pour une fois – vraiment apprécié de ralentir un peu la cadence, profiter de la villa pour chiller, rester à nous amuser comme des enfants en attendant la prochaine idée de bêtise qui nous viendrait de faire, aller nous promener en ville, boire des coups, acheter des bières (ça on l’a beaucoup fait par exemple).

Une partie de l’équipe était composée de top ladies super sportives : yoga sur la plage le matin, concours de lunges à la villa l’après midi, bref, une équipe de nanas plus que top shape et que j’admire. Pendant que nous… on jouait au beer pong tout l’aprèm sur nos surfs dans la piscine, on se la collait en boîte moîte, on jouait à confessions Mathiaôs et à la carotte jusqu’à pas d’heure (ouais, ben je peux pas tout détailler. Faut faire marcher votre imagination aussi un peu ok?! 😉 )

Le staff a aussi organisé pour nous quelques soupers en ville, a chaque fois dans des supers endroits et nous avions aussi un ou deux soirs pour aller là où ça nous chanterait. Encore une fois : le parfait équilibre selon moi.

Nous avons eu une journée de libre pour découvrir un peu le Nicaragua comme on le voulait. Avec Maïka et Melynda, nous sommes parties à Granada, une jolie ville aux facades aux mille couleurs. Catherine, Mathieu et Alexandre sont partis explorer les environs de San Juan Del Sur en scooter. Pendant que nous nous remettions de nos courbatures en explorant la région, notre team de top ladies top shape est retournée dans les vagues 😀

Le surf

Nous sommes répartis en de petits groupes de deux ou trois personnes pour un surf coach. La répartition est faite par niveau, tout au long du séjour nous avons la possibilité de changer de planche si on le souhaite. Sur place, on nous prête aussi des rashguards ou wetsuits au besoin; Naomi est là pour assurer qu’on ait la meilleure expérience possible et qu’on apprenne au mieux (et la mission est plus qu’accomplie). C’est essentiellement elle qui lead les surf meetings pour nous apprendre la théorie, loin d’être rébarbative : on y apprend les bases indispensables, à lire les vagues, se positionner sur notre planche en fonction des tricks qu’on voudrait faire et pas mal d’autres choses que j’ai trouvé franchement utiles et qui rendent plus conscient de tout ce qui englobe la pratique de ce sport.

Naomi prend aussi des photos avec son très gros objectif pendant nos sessions de surf et elle nous les présente pendant les surf meetings pour pouvoir nous donner les meilleurs conseils afin d’améliorer nos performances en surf. J’ai trouvé ça top, utile, les photos nous sont envoyées à la fin du séjour ainsi que les présentations, ça se fait dans la joie et la bonne humeur, c’est ni trop ni pas assez et je pense que ce ne sont pas toutes les écoles qui offrent de telles prestations.

Nous avons surfé tous les jours, sur 3 plages différentes : Playa Maderas, Playa Remanzo et Playa Hermosa, dans de belles vagues; plus grosses que celles que j’avais surfé jusque là. Ca brassait dans la machine à laver. On ne se commande pas une vague sur mesure comme un café chez Starbucks, il faut faire avec ce que la nature nous donne. Face à des vagues de 6 pieds certains jours je n’ai pas fait la maligne mais pour les débutants il est toujours possible de rester plus près du bord pour pratiquer ses pop ups dans la mousse et apprivoiser la chose. Chacun y va à son rythme, ce n’est pas une compétition. Pour moi, le plus difficile c’était de passer le break. C’étaient souvent des sets de grosses vagues qui nous arrivaient dessus, ça prenait du courage et beaucoup d’énergie mais à force on s’y fait, on s’habitue, on se laisse moins impressionner, on pratique ses turtle roll et on accepte de se faire brasser quand on est en dessous. Quoi qu’il en soit les surf coachs ne se tenaient pas loin pour veiller sur nous et on était bien évidemment libres de prendre des pauses au besoin, la sécurité avant tout.

Avec les conseils sur mesure que nous avons obtenus au cours des surf meetings et dans l’eau, c’est sûr que la progression se fait sentir plus vite qu’en galérant et s’épuisant tout seul au milieu de l’océan ou avec un cours de surf par ci par là avec des coachs différents à chaque fois. Pedro l’a bien compris : tu.me.lâches.pas.du.regard.sinon.si.j.ai.pas.coulé.je.te.pète.le.nez. et il a grave assuré.♡

Une fois debout sur la planche, c’est beaucoup trop de plaisir et de sensations. C’est vraiment le contexte idéal pour pouvoir prendre plein de vagues, demander des conseils, pratiquer ses virages dans les vagues, apprendre de nos coachs et aussi de nos pairs. Les séjours Barefoot sont vraiment adaptés à tous les niveaux et chacun y trouve son plaisir, des vagues à sa taille et de quoi s’améliorer à chaque session.

J’ai reçu une si belle dose d’adrénaline et d’endorphines au cours de ce séjour que je vous avoue me sentir relativement chagrin depuis mon retour. J’ai – pour une fois – réussi à complètement déconnecter de la réalité, vivre avec l’insouciance que j’ai oublié d’avoir ces dernières années et ça m’a fait un bien fou.

Je suis entrain de considérer l’option de repartir avec Barefoot Surf Travel à BaliCe n’était pas du tout dans les plans mais certains des participants du voyage au Nicaragua avaient fait Bali en octobre et me l’ont (beaucoup) trop bien vendu. La clientèle de Barefoot est une clientèle qui revient et on comprend très vite pourquoi.

Si je vous ai convaincu d’embarquer aux côtés de cette équipe de feu pour vivre une expérience que vous n’oublierez sûrement jamais ou si vous avez la moindre question s’il vous plaît laissez le moi savoir en commentaire sous cet article, par email ou via Facebook ou Instagram. Je suis beaucoup trop curieuse de savoir ♡

Il me tarde de monter à nouveau à l’arrière de votre truck 🙂

Surf trip au Nicaragua
Surf Trip au Nicaragua avec Barefoot Surf Travel
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua

Surf trip au Nicaragua

Laguna de Apoyo

Surf trip au Nicaragua

Crédit : @jesse__jayy

Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua

Surf trip au Nicaragua

Crédit : @jesse__jayy

Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua

Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua

Surf trip au Nicaragua

Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua avec Barefoot Surf Travel
Surf trip au Nicaragua
Surf trip au Nicaragua

 

 

Crédits photos avec le watermark « Barefoot Surf Travel » : Naomi BishopBarefoot Surf Travel
et photos aquatiques : @jesse__jayy

Merci ❤

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply