Lifestyle

Comment j’ai perdu 5 kg en 10 jours grâce à une diète efficace

bol petit déjeuner avec yogourt et fruits

Nous serons officiellement en été dans une semaine et on pense toutes à ce dont on aura l’air dans nos bikinis sur la plage cet été.
La une de ELLE vous proposera de faire une diète à base de sueur de licorne ou de racines d’arbres dont même Robert ne sait épeler le nom.

Moi, là dedans, tout ce que je sais, c’est qu’en 26 ans, je n’avais jamais fait de régime de ma vie. Non pas que j’étais gaulée comme une déesse jusqu’ici mais simplement… je m’en foutais complètement (ou alors mes excès se voyaient moins). Et puis il y a eu les succulents petits plats de l’amoureux et les bouteilles de vin par milliers qui allaient avec, et puis les 3 tajines par jour au Maroc et pour finir : j’avais mal dans mes jeans. Les coutures criaient au secours et moi je me changeais en tournant le dos à mon miroir.
Hop hip, la main dans l’slip (bisous G.), j’ai décidé de prendre la baleine par les nageoires.

Je suis depuis le mois de janvier des cours de bootcamp et de pilates avec une coach de feu et mes 2 collègues de choc Johana et Roxane. Ca avait déjà bien commencé à remuer le mal qui était en moi mais j’ai ruiné tous mes efforts à base de tajines de kefta et de cornes de gazelle en février. Avec un roadtrip à base de surf à Hawaï en ligne de mire pour moi, il était hors de question de me retrouver dans un wetsuit XXL pour homme et de faire couler ma planche. Jessica, notre coach, a donc proposé de nous faire un programme pour toutes les 3 pour devenir plus bonnes que les plus bonnes des copines d’Émilie Ratajkowski.

emily

Les repas

Comme il parait que 80% des résultats d’une perte de poids passent par l’alimentation (et moi qui étais – jusqu’ici – si fière de pouvoir me taper des tartines de nutella grosses comme moi sous prétexte que je bootyshakais sévère à la zumba burst…), nous avons suivi à la ligne les consignes de notre capi-chef.

Le principe : A la diète du lundi au vendredi et 2 jours de « triche » autorisés le weekend.
Commencer par réduire les portions ingérées et donc la taille de l’estomac (sans s’affamer ni se mettre en danger) et manger plus sain (comprendre : supprimer tout ce qui ne sert pas « en bien » à notre corps).

A chaque jour nous avions : un petit déjeuner, un encas, un déjeuner, un encas et un dîner. Pas de quoi mourir de faim donc, mais par contre les portions étaient petites (moi qui ai pour habitude de manger comme un chasseur… ça m’a changé…!). Il fallait prendre notre premier repas dans la demi heure qui suivait notre réveil (de sorte à mettre notre métabolisme en route) et le dernier repas pas après 20h.
Au cours du weekend on pouvait se permettre quelques écarts mais le but était quand même de ne pas anéantir nos efforts de la semaine. Pour ma part j’ajoutais un pain au chocolat, beaucoup de vin et de la bonne bouffe un peu moins « santé » que celle de la semaine mais pas non plus de la poutine.

Au tout début, c’est sûr qu’on a faim et qu’on est frustré. C’est dur, c’est chiant, c’est fatigant et on se demande ce qui nous a pris de faire ça. Les 2-3 premiers jours sont pénibles, je ne vais pas vous mentir. Ensuite, le corps s’habitue et le moral aussi. Les effets se faisant vite ressentir, c’est aussi franchement encourageant.

Le faire avec ses ami(e)s aide aussi énormément à éviter les frustrations et permet de s’apporter un soutien mutuel dans l’effort.
Le programme consistait à envoyer les photos de chacun de nos repas, collations et séances de sport à notre coach pour prouver qu’on s’y tenait avec rigueur. Honnêtement : ça marche. On s’en fiche de faire des photos qui s’instagramment bien (même si on a quand même créé un compte Instagram pour pouvoir vous faire rire de nous et suivre l’avancée du dossier de la jupe dorée), on veut juste prouver qu’on s’en est tenu aux aliments et quantités prescrites. C’est aussi pour que – si toute fois on arrivait au bout en constatant que ça n’avait pas fonctionné – notre coach ait la preuve qu’on avait respecté un plan à la lettre et qu’elle puisse proposer une autre alternative si besoin. Là : pas de place à la mauvaise volonté et effectivement, nous avons toutes les 3 constaté des résultats (variables selon nos morphologies, mais des résultats visibles quand mêmes).

Montage photo des recettes et repas de régime et diète the dreamcatcheuse dream catcheuse diete regime - manger sain - bien etre-027

 

Exemple de repas

Petit déjeuner :
– 6 onces de yogourt grec 0% + 2 tranches d’ananas en conserve
– 2 tranches de pain au blé complet + 1 tranche de jambon de dinde low fat + 1 oeuf brouillé + 1 demi tomate
– 6 onces de yogourt low fat à la fraise + 3/4 de tasse de melon en cubes + 1 cuillère de miel

Encas (ceux du matin ou de l’après midi, peu importe) :
– 10 amandes + une demi banane
– 1 courgette et 1 carotte à tremper dans du hummus (celui aux artichauts rôtis est malaaade)
– 1 pomme avec du beurre d’amande naturel

Déjeuner :
– 1 tortilla de blé complet, 1 demi tomate en dés, 1/4 d’avocat en tranches, 3 feuilles de laitue, 3 tranches (environ 3 ou 4 onces) de poitrine de dinde, une cuillère de low fat italian dressing (que j’ai remplacé par mon astuce secrète*)
– 3 tasses de « verdure » (salade, brocolis, haricots), 4 onces de thon « à l’eau », 5 tomates cerises, 1 branche de celeri, 3 oignons verts (cives), 2 cuilleres de sauce ranch (remplacée pour ma part par une cuillère à soupe d’huile d’olive + jus de citron + sel + poivre et un peu d’eau pour diluer l’huile, donner l’impression de « plus de sauce » sans « plus de gras »).
– 2 oeufs brouillés, 1/4 de tasse de fromage blanc, 1 tortilla de blé complet, 1 cuillere de moutarde de Dijon, 1 cuillère d’herbes fraiches (aneth, estragon), sel, poivre

Diner :
– 1 pavé de saumon cru coupé en petits dés, 1/4 d’avocat, 1 cuillère d’huile d’olive, 1 cuillère de panure, ciboulette à gogo, 1/2 échalotte, 1 cuillère de jus de citron, 1/2 cuillère d’harissa : meilleur tartare de saumon e.v.e.r.!  Salade verte avec sauce utra light à coté
– 6 onces de poitrine de poulet (en cubes), 4 cuillères de pico de gallo (peut se faire soi même facilement), 1/4 de tasse de crème sûre low fat, 1 petite tortilla de blé complet, 1/4 d’avocat, coriandre, 1/2 tasse d’haricots noirs, 1/3 de tasse de quinoa
– 4 onces de saumon grillé, 1 tasse et demi de sauce teriyaki, 1 tranche d’ananas, 1 gousse d’ail, bok choy, 1/4 de cuillère d’huile de sésame, 1/3 de tasse de riz brun

*Mon astuce secrète : parce que cette diète manque quand même pas mal de sauce et de gourmandise, j’ai improvisé une sauce zéro fat, 100% yummy à base de yogourt 0%, sel, poivre, ciboulette hachée, jus de citron. Ca « arrose » vos wraps, viandes, poissons, donne du goût et c’est autorisé!

Petits kifs et découvertes : le beurre de peanut ou d’amandes naturel, les amandes nature, la banane (Seriously?! Ouais. quand c’est le seul truc qui a un vrai goût sucré auquel on a droit, on se met à ADORER ça), le thé (au gout sucré) peut calmer une fringale de sucreries, les brocolis parmesan, le tartare de saumon maison, les économies d’argent.
On s’entend que ça ne sera pas les semaines les plus gastronomiques de votre vie mais bon, il faut savoir ce que l’on veut et ça c’est vraiment efficace. De plus, il est vraiment possible de rendre ça moins « pénible » en utilisant des épices, herbes fraiches et mon astuce de choc pour donner du goût à vos repas.

Faux amis et interdits : le beurre de peanut Kraft, le saumon fumé, les céréales « muesli », le café (mon dieu, quel enfer ça a été d’en être privée pour ma part), l’alcool (no.comment.).

Bol de petit déjeuner santé avec yogourt et fruits pour la diète

 

Le thé de caca (ou le chapitre « on balance pas les potes »)

Oui. Vous avez bien lu.

Je ne vais pas m’étaler sur le sujet, il me semble que c’est assez simple à comprendre mais… long story short : faire un régime et ne pas éliminer correctement, c’est un peu comme voyager sur Ryanair et avoir un excédent de bagage : c’est vraiment con.

Je ne dénoncerai pas celui de mes amis qui a la joie de pouvoir aller trôner fièrement 3 fois par jour, mais on n’a pas tous sa « chance ». Les femmes particulièrement connaissent souvent des difficultés pour éliminer correctement et quand bien même ça ne serait pas le cas, ce thé est radical pour se « purger » et accompagner/encourager les efforts que l’on fait au cours de cette diète.

Je ne dirai pas non plus de qui me vient cette idée brillante mais je vais vous avouer que c’est aussi efficace que peu glamour. J’ai joint une photo de ce thé « asiatique » (chinois peut être?) qu’on trouve dans certaines épiceries (plusieurs marques fonctionnent et se valent) pour celles qui voudraient le tester ainsi que la liste des ingrédients pour les curieux.

C’est pas glamour, c’est pas agréable, vous en parlez pas à vos mecs, ils ne veulent pas savoir ce genre de choses, vous le buvez et attendez d’admirer comme vous serez hot au bout de quelques jours, point. 🙂

Je ne suis pas diététicienne ni médecin, je ne m’engage donc à rien en vous conseillant cela. Je ne sais pas à quel point ce thé est sain pour l’organisme. Je dis juste que je l’ai testé et que ça va bien dans ma vie avec ça, que je sais que ça m’a aidé à accompagner mes efforts dans cette diète.

Je n’aime pas vraiment le mot « régime », sachant qu’en plus ici on peut manger de tout ce qui est bon (ah ouais? pas de nutella, pas de vodka et pas de saucisson?), qu’on fait 5 repas par jour avec un peu de tout.
Je ne souhaite pas me justifier par avance mais je sais que ce type de sujet en excite toujours quelques unes sur les internettes (je ne vais pas citer les féministes ni autres contestataires de l’extrême parce qu’on a dit que dans ce paragraphe on ne balançait pas) et je tiens à préciser que cet article ne prône en aucun cas la maigreur, le besoin de coller à des standards de beauté (oh eh, je te vois t’emballer sur ton clavier au moment de me citer le passage sur Emy’ et ses copines mais calme toi, c’est de l’humour et ça tu peux en manger tant que tu veux, ça ne fait pas grossir 🙂 ) et encore moins celui de se faire du mal. C’est juste « j’ai abusé des bonnes choses, senti que ça ne me convenait pas pantoute et eu envie de corriger le tir fissa parce que je savais que les kilos que j’avais à perdre pour retrouver mon poids de forme et coller à mon mode de vie « sportif » étaient relativement superficiels ».
the dreamcatcheuse dream catcheuse diete regime - manger sain - bien etre tea the dreamcatcheuse dream catcheuse diete regime - manger sain - bien etre tea 2

 

 

Le sport

Il faut bougeeeeeeeeer. Petit vélo, décalé chinois, favo favo, ect.

Posologie : Aller suer 3 à 5 fois par semaine. Chacun son truc. Tel que je le mentionnais plus haut : bootcamp et pilates sont un super combo selon moi. Depuis je me suis aussi mise à courir, ça marche aussi 🙂

Si vous avez du plaisir en pratiquant le squash, le badminton, le krav maga, le air guitar, le kayak ou le basket, moi je trouve ça chouette 🙂

Sport entre amies, pôle dance et gym suédoise

Ensemble, on se sera essayé à plusieurs sports : le bootcamp, les pilates, la gym suédoise et même…au poteau

Pilates sur Reformer avec VibePilates

Pilates sur Reformer avec VibePilates

Yoga SUP au Saint Jude

Yoga SUP au Saint Jude

Pilates sur Reformer avec VibePilates

Pilates sur Reformer avec VibePilates 

Les résultats

5 kgs perdus vraiment rapidement, en 10 jours, puis de la difficulté à continuer de perdre ainsi qu’à me tenir à ce rythme vraiment exigeant. On s’entend qu’avec un régime pareil il faut faire une croix sur les apéros entre potes, les restaus et grosses noubas. Je vais avouer qu’après avoir retrouvé un poids de forme décent j’ai perdu un peu de motivation à continuer ce programme strict. Au bout de 3 semaines j’ai donc été moins sévère sur les quantités, aménagé le tout un peu à ma sauce tout en tenant compte des bons enseignements que j’avais reçu, rebu de l’alcool et continué de faire du sport. Je n’ai pas repris de poids (ok, un peu depuis Hawaii mais rien de fou) mais j’ai envie de poursuivre sur cette dynamique santé mais pas prise de tête.

Mes conseils :

  1. Le faire avec des copines (collocs ou collègues) pour se motiver, s’encourager mutuellement, limiter les frustrations (si Johana avait continué de savourer des brownies pendant que j’étais condamnée à machouiller tristement ma branche de céleri et Roxane de débarquer avec le sourire et des bouteilles de blanc dans le sac, d’abord, c’aurait été doublement pénible pour moi et puis surtout elles auraient risqué d’y laisser un bras).
  2. Se fixer des objectifs atteignables : vouloir perdre 20kg en 3 semaines ou même en 3 mois quand vous faites 60kg, oubliez ça. C’est peut être d’un soutien psychologique ou d’un bon opticien dont vous aurez besoin (ou d’arrêter de regarder fashion tv – si ça existe encore). Des objectifs décents sont d’autant plus satisfaisants et motivants lorsqu’on les approche.
  3. Être déterminée, ne s’autoriser aucun écart sinon c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres.
  4. Ouvrir une conversation de groupe sur Facebook ou Whatsapp et s’envoyer une photo de chacun de ses repas et collations pour assurer suivi, rigueur et solidarité.
  5. Ne pas avoir honte (ou mentir) si on triche. Le but, c’est de ne pas être gênée de l’admettre, d’éviter de faire ça trop souvent et de s’ajuster (si vous ne dites à personne que vous continuez de gober 3 tartes aux fraises par jour et qu’à l’heure de la pesée rien n’a changé, c’est plate parce que dans une diète, il n’y a qu’à vous même que vous devez rendre des comptes).
  6. S’écouter : si vous crevez la dalle, avez la tête qui tourne, n’arrivez plus à sortir de votre lit tellement vous avez faim ou mal, mettez ton programme sur pause ou arrêtez, c’est qu’il y a un souci. Reposez vous si vous en avez besoin, mangez si vous avez faim. Vous n’êtes pas obligées d’aller jouer à vous bastonner sur un ring pour faire du sport. Quand je suis trop épuisée pour aller au bootcamp, je fais une séance de yoga. Quand je me sens faible parce que j’ai faim, je ne me fais pas une tartine de nutella mais je mange une banane ou une barre de céréales (même si c’est pas si santé qu’on le croit). Si vous êtes maigres, mais à demi-mortes, ça sert a rien.
  7. Ne pas se comparer : si vous lisez cet article, c’est possiblement que comme moi, vous suivez sur Instagram toute la panoplie de bombasses russes, australiennes et californiennes (Emy est quelque part là dedans) qu’on déteste pour leurs 2 mètres de jambes (moi aussi j’ai 2 mètres de jambes. Un dans chaque jambe) et leur bronzage de rêve là où vous et moi avons le teint d’un cachet d’aspirine, l’air de rôtis dans les maillots de bain à découpes dont elles font la promotion et qu’à l’heure qu’il est, vous et moi avons justement déjà la marque du soutif tatoué dans la peau. Bon. Bah ça aussi, ça fait trop mal et il faut arrêter. On est toutes faites différemment, même votre voisine ou collègue (pourtant – à priori – pas mannequin russe) va avoir une morphologie différente de la votre et une progression peut être plus lente ou plus rapide, selon son métabolisme. J’en viens à mon point suivant :
  8. En fait : si. Comparez vous à… vous : observez votre poids de départ et faites le point une fois par semaine. Idem si vous souhaitez mesurer votre tour de cuisses, taille, hanches, bras avec un mètre. Mais… (il y a toujours un « mais »), watch out : le muscle pèse plus lourd que le gras. Donc il est possible que vous ne pesiez pas moins lourd. Pareil pour le jean de référence dans lequel vous essayez de rentrer : depuis que vous vous musclez, vos muscles peuvent avoir pris du volume. Vous n’avez pas grossi ni gonflé mais avez changé de forme. Alors vigilance et indulgence là dessus.
  9. Se faire plaisir : Mon point, c’est que si vous vivez tout ça comme une torture plus d’une ou deux semaines…vous perdez sûrement votre temps. Dans ce programme, j’ai pratiqué des sports que j’adore et mangé des aliments que j’aime vraiment. Certes, j’ai du y aller mollo avec les pains au chocolat (2 par semaine, les jours de triche, versus 7 par semaine, un par jour, et parfois 2 le WE au brunch…). Il faut que vous trouviez le sport qui vous convient et vous donne du plaisir, idem pour les aliments. Si vous aimez autre chose que la graisse d’oie, la cancoillotte et le chocolat, vous trouverez forcément de quoi faire votre bonheur, même si – ok, parfois va falloir faire des compromis.
  10. Une fois votre objectif atteint, ne relâchez pas vos efforts. Vous n’allez pas me dire que vous vous êtes donné tout ce mal pour refaire un carnage une fois le poids ou la shape souhaitée obtenu(e). Cette diète consiste surtout à prendre de bonnes habitudes alimentaires : manger dans des proportions décentes, et des aliments sains, digestes, qui n’atterriront pas définitivement dans le gras de vos jarrets. Ca tombe bien parce que ça a plus de goût qu’un McDo et que ça peut être préparé tout aussi rapidement.
Post diète à Hawaii

Ca, ça s’en vient dans un prochain article sur mon voyage à Hawaii 🙂

.

Et vous, avez-vous prévu de faire quelques efforts aux abords de l’été?
Avez-vous déjà entrepris de vous engager à suivre un programme de ce type? Qu’en avez-vous pensé et comment l’avez-vous vécu? 🙂

maryne

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Lafapidd
    15 juin 2016 at 11:16

    Salut !
    Quand j’ai lu le titre, j’ai cru à une blague, un article humoristique. En fait, quel que soit le régime, la diète, la cure, ce n’est jamais bon de perdre autant de poids en si peu de temps.
    D’ailleurs on peut se demander ce qui a réellement été perdu dans ces 5 kilos ? De l’eau ? Du muscle ? Un effet ventre vide grâce au thé « de caca » (si j’ai bien compris le concept, ça a un effet laxatif?) ?
    Bref je suis grandement sceptique…
    Mais si ça peut t’avoir fait du bien au moral, pourquoi pas…
    Marie

    • Reply
      The DreamCatcheuse
      15 juin 2016 at 7:22

      Salut Marie,

      Je comprends tes doutes et l’objet de ton commentaire, j’aurais peut être pensé la même chose à ta place.

      J’ai essayé d’expliquer au mieux ce qui s’appliquait à mon cas particulier et ce que j’ai perdu c’est clairement les kilos de 3-4 mois d’abus (et d’hiver où on se lâche comme il faut sur du comfort food pas bon pour la ligne pantoute) et d’un voyage particulièrement « fat ».
      J’ai « cleané » le tout en mangeant 2 fois moins, en ne me nourrissant que d’aliments bons et utiles pour mon organisme, en éliminant bien grâce au thé (laxatif, oui) et bien sûr en supprimant toute la scrap food de mon alimentation.
      Les résultats ont été visibles hyper vite sur moi, beaucoup moins chez mes collègues qui avaient moins abusé que moi. Le poids que j’ai retrouvé grâce à ça est mon poids de forme et une silhouette plus tonique et je n’ai pas repris depuis parce que ce n’est pas un régime à proprement parler (on mange de tout et en quantités décentes).
      Encore une fois je souhaite préciser que c’est vraiment du cas par cas, un témoignage perso. Je ne garantis pas qu’avec cette méthode tout le monde va perdre autant en si peu de temps mais tout de même, elle permet d’observer des résultats nets et assez rapides.

      J’espère ne pas avoir avoir généré de malentendu auprès de ceux qui me lisent et aussi que ma réponse éclaircit peut être un peu le tout. C’est juste le témoignage de mon expérience perso et la transmission d’infos/conseils selon moi pleins de bons sens pour encourager une perte de poids/remise en forme efficace et pas dangereuse.

      Bonne soirée à toi 🙂

  • Reply
    Aurélie Plumedaure
    15 juin 2016 at 2:08

    Super article ma belle ! Plein d’humour tu m’as fait bien rire. Quelle énergie ☺️ Bravo pour tes beaux résultats! Et pleins de bisous

    • Reply
      The DreamCatcheuse
      15 juin 2016 at 7:13

      Haha ravie que ça t’ait plu 🙂
      Merci et gros bisous à toi aussi!

    Leave a Reply