Voyages

Échappée belle à Cozumel

Avec ma bougeotte aigüe, dès qu’une opportunité de voyager se présente (comprendre : dès que j’ai plus de 2 jours off d’affilée) : je prends le large, seule ou accompagnée.

Cette fois, j’ai décidé de partir en solo (à défaut de pouvoir embarquer qui que ce soit dans mon plan de dernière minute) pour passer 4 jours au Mexique, à Cozumel. J’avais le goût de partir à peu près n’importe où, idéalement au soleil, pour le moins cher possible étant donné la courte durée de mon séjour. J’ai donc parcouru ma page préférée : Google flights, en entrant mes dates de séjour, et le curseur s’est pointé sur Cozumel (petite île à l’Est du Mexique, dans la mer des Caraïbes). Le vol était à 400 CAD$, une aubaine! Ok, il y avait une escale à chaque fois, mais ça ne m’a pas arrêtée. C’était avec WestJet : je ne vais pas vous mentir, c’est vraiment pas terrible comme compagnie, aucun repas n’est servi pendant les vols mais c’est vraiment cheap, avec ses avantages et ses inconvénients donc.

Quelques recherches sur internet plus tard (en fait, juste le temps de me rendre compte que c’était un spot de folie pour la plongée et que c’était aussi un endroit parfait pour faire du surf), il m’est apparu évident qu’il fallait que je réserve ce billet. Pour choisir mes voyages, j’aime regarder au préalable les résultats de recherche sur Instagram (si les photos de « vrais gens » sont aussi belles que celles des montages des sites de voyage alors là : c’est bon!) et me faire un board Pinterest pour m’inspirer sur les activités à faire, lieux à visiter, images à capturer. J’avais donc fait ce board et ai répertorié toutes mes photos Instagram ici.

Avant de cliquer sur « réserver » je me suis assurée que de me loger sur place ne serait pas un problème étant donné la période d’affluence et le facteur « dernière minute ». Il restait 3-4 options pour un hébergement en Airbnb, j’ai finalement choisi un genre d’auberge de jeunesse pour 20$ la nuit (je vous avoue que sur ce coup là, je m’étais préparée au pire).

Étape suivante : organiser mes différentes excursions à l’avance car 4 jours, ça passe vite, et booker ma session de surf.

BOUM.

montage photo de Cozumel

Dans ma valise :

J’ai choisi de ne partir qu’avec un bagage à main pour ne pas perdre de temps dans les aéroports.

  • Une paire de sandales
  • Une paire de baskets
  • Un sac à dos
  • 4 bikinis (ça c’était pas obligé)
  • Une serviette de bain
  • 1 robe, 2 shorts, 4 tshirts, 1 chemise en jean
  • Une trousse de toilette contenant le strict minimum et des échantillons pour tout ce qui existe à ce format (crème hydratante, baume après soleil, gel nettoyant, shampooing, savon, dentifrice, parfum). J’ai juste eu à acheter ma crème solaire sur place
  • Lunettes de soleil
  • Tshirt anti UV (idéal pour se protéger quand on sait qu’on va passer sa journée dans la mer sur une planche de surf ou à la surface de l’eau en snorkeling). Définitivement la meilleure idée que j’aie eue (même si pour le glamour, on repassera une autre fois).
  • Ma liseuse
  • Ma nouvelle coque d’iphone qui intègre un chargeur (qui permet donc d’avoir 2 fois la charge complète de son iPhone, de quoi tenir à l’aise toute la journée en faisant toutes mes photos et retouches photos avec mon iPhone : Best gift EVER.)
  • La gopro et le stick avec la télécommande (et évidemment, les cables pour recharger le tout)
  • Et pour prendre le reste de mes photos : mon iPhone 6S dont la qualité de l’appareil photo est vraiment malade.

Retour de plongée à Parque Chankanaab

 

Mon Airbnb, j’ai vraiment envie de vous en parler parce que c’était absolument parfait! Voici le lien de l’annonce. Jorge Luis était l’hôte de rêve. J’ai eu de la chance, au moment de réserver, toutes ses places en dortoir étaient prises mais – pour la petite anecdote – il m’a proposé d’arranger quelque chose pour moi dans la chambre de sa belle mère jamais là. J’ai donc au final pu profiter du confort d’une chambre rien qu’à moi dans cet auberge absolument canon : le lieu est vraiment très joli, charmant, propre car entretenu à longueur de journée par du personnel. On ne se rend pas compte de la présence des autres invités. Il y a une cuisine à notre disposition, la salle de bains est partagée (idem : super propre et pas de line up pour l’utiliser), on a également un accès au wifi qui fonctionne bien et la surprise : un patio super cute où venir prendre son petit déjeuner le matin ou faire ses geekeries entre deux activités. En plus d’être des plus accueillants, Jorge a tout fait pour m’aider à organiser mon séjour et mes activités : une perle!

À propos de  Cozumel :

Cozumel est une petite île vraiment safe. En 40 minutes de traversier, on rejoint Playa Del Carmen, et pas très loin il y a Tulum (destination qui me fait rêver mais là, je disposais de trop peu de temps pour pouvoir en profiter. J’y retournerai, ce n’est pas si loin de Montréal).

Les mexicains sont vraiment accueillants et sympathiques. Il parlent pratiquement tous anglais (en tout cas ils se débrouillent, on arrive à se comprendre). Les déplacements se font la plupart du temps en taxi ou bien on peut louer un scooter, une jeep ou une coccinelle décapotable (‘parait que c’est « local » même si moi je dis que c’est « touriste »). Je me suis contentée des taxis (si je n’avais pas été seule ou si j’étais restée plus longtemps j’aurais probablement voulu louer quelque chose mais là, je n’avais pas le temps de prendre le risque de me perdre avec mon sens de l’orientation légendaire).

A savoir : toujours négocier et fixer le prix avec les taxis avant de monter dedans sinon c’est la quenelle assurée. Je conseille aussi de négocier vos excursions (ils gonflent tous leurs prix), et de diviser au moins par 2 le prix affiché des souvenirs que vous voudriez ramener (pour ma part, j’avais peu de place dans mon bagage à main mais tenais à tout prix à avoir une couverture colorée à mettre sur mon canapé (prix annoncé : 50 US$, je l’ai achetée 15US$… #ilscraquent). On peut aussi bien payer en US$ qu’en pesos.

Hamacs sur la plage de Cozumel

À faire :

  • Passer une demi journée à Parque Chankanaab : très jolie plage, bien aménagée en chaises confo et en hamacs, super spot de plongée, une lagune turquoise magnifique, de quoi faire du kayak à fond transparent et d’autres attractions pour ceux que ça tente (on ne m’y verra jamais mais on peut nager avec des dauphins et assister à des spectacles en tous genres). L’entrée est de 20 US$, il vous faudra aussi prévoir de louer votre équipement de plongée (15$ pour un masque, un tuba, et un casier avec cadenas pour mettre vos affaires en sécurité pendant que vous aurez la tête dans l’eau). Sur place, le restaurant La Lagune vous servira des tacos de poisson et ceviche de poisson de folie. Un peu plus cher qu’ailleurs, les prix sont gonflés à l’intérieur du parc.
    .
  • Pour les mordus du surf de mon espèce : Cozumel Surfing est une super adresse. Nacho Gutierrez est un champion de surf et c’est à lui qu’appartient l’école. Le dude fait du surf en headstand (en appui sur la tête), je me suis dit qu’avec un coach comme lui je devrais réussir à apprendre quelques trucs intéressants 🙂 Aussi bien organisés qu’arrangeants sur les horaires et pour vous redéposer là où vous le voulez après la leçon (ça a lieu sur la face Est de l’île, car de l’autre bord il n’y a pas de vagues), ils ont aussi une super équipe. J’ai surfé en solo toute une matinée avec mon prof + 3 de ses accolytes placés à 10-15 mètres les uns des autres, prêts à venir vous secourir si vous vous faites bousculer trop fort par les vagues assez balaises et vous aider à remonter les vagues jusqu’à votre spot car ce qu’on ne dit pas, c’est que dans le surf, la difficulté ne réside pas dans le fait de savoir se mettre debout sur sa planche pour prendre une vague. Non non. C’est de remonter du bout de la plage jusqu’à là où vous allez prendre vos vagues. C’est littéralement épuisant. Grâce à leur organisation de feu, vous pouvez vous économiser au maximum pour profiter à fond et réussir à prendre un max de vagues sans « perdre de temps ». Ca permet de progresser plus vite, ça m’a permis de pouvoir troquer ma grosse planche pour une plus petite et plus fine et de tester de nouveaux tricks. Je suis super contente de mon expérience avec eux, je recommande! Quand on se trouve sur cette face là de l’île, je recommande vivement une après midi de chillance au beach bar El Pescador. Petit coin de paradis, magnifique, coloré et avec des hamacs suspendus. C’est probablement là que j’aimerais vivre à l’année longue.
    .
  • Aller manger des tacos à la taqueria El Pique. L’endroit m’a été recommandé par mon hôte Airbnb et ne paie vraiment pas de mine mais est connu des locaux pour être la meilleure place (pas touristique) pour manger des tacos. On m’a conseillé de les prendre à l’arrachera (une viande de boeuf très tendre), et en effet, c’était à se damner. Ça et une bière Sol, et je pouvais mourir en paix après mes journées d’activité. Pour ceux qui ne mangent pas de viande : les fish tacos sont devenus ma 2ème passion dans la vie et pour ceux qui ne mangent pas de poisson : tant qu’il y aura du guacamole, il y aura de l’espoir.
    .
  • Faire une excursion jusqu’à El Cielo. Coin de paradis accessible en bateau uniquement, pour nager dans une mer très peu profonde parmi des centaines d’étoiles de mer. Cette excursion s’accompagne souvent de 2 autres arrêts faits à Palancar reef et Columbia reef qui sont 2 autres très beaux spots de plongée. Les excursionnistes qui le proposent sont nombreux, et il faut compter environ 45 US$ pour le faire.
    .
  • Aller souper à La Mission : restaurant très réputé pour ses fruits de mer et poissons. Je confirme : c’est fabuleux (et les portions sont généreuses)
    .
  • .Passer quelques heures sur la magnifique plage de Playa Azul où l’eau est d’un bleu turquoise somptueux.
    À noter que pas mal toutes les plages sont bordées de roches. Étant donné que c’est un spot à plongée avec des coraux et compagnie, on ne marche pas que sur du sable fin, il faut parfois être vigilants avec toutes ces pierres mais la couleur turquoise de l’eau en vaut la chandelle (pour les plus frileux à cette idée, il est toujours possible d’acheter des chaussons pour marcher dans l’eau ou pour arborer sa paire de méduses les plus fancy).

Planches de surf sur la plage de Cozumel

Lagune de Parque Chankanaab à Cozumel

Lagune de Parque Chankanaab

the dreamcatcheuse dream catcheuse mexique cozumel mexico surf surfing_blog voyage

Plage de Playa Azul à Cozumel avec un coeur dans le sable

Playa Azul

Photo de coquillages sur la terrasse de mon auberge

Allongée un hamac sur la plage de Parque Chankanaab

Plage de Parque Chankanaab

the dreamcatcheuse dream catcheuse mexique cozumel mexico surf surfing_blog voyage 1

Beach bar El Pescador

Maisons colorées dans les rues de Cozumel

Photos de poissons lors de plongée à Cozumel

the dreamcatcheuse dream catcheuse mexique cozumel mexico surf playa azul_blog voyage

Playa Azul

Assise dans le sable sur la plage de Cozumel

Etoiles de mer sous l'eau à El Cielo, Cozumel, Mexique

Étoiles de mer en plongée à El Cielo

En bikini sur la plage de Cozumel

Poissons sous l'eau à El Cielo, Cozumel, Mexique

Montage photo de la lagune et plage de parque chankanaab

Poisson sous l'eau à El Cielo, Cozumel, Mexique

the dreamcatcheuse dream catcheuse mexique cozumel mexico surf surfing vsco_blog voyage

Photo de la terrasse de mon auberge en AirBnb

Patio de l’auberge

 

J’espère vous avoir inspiré et donné envie d’évasion. Je ne manquerai pas de vous faire le récit de mon prochain voyage puisque je m’envole sous peu pour une semaine de parapente au Maroc.

Je vous laisse avec ces quelques images de glisse…

 

maryne

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Celia
    14 août 2017 at 9:14

    Des paysages de rêve, des endroits paradisiaques à visiter, je dois dire que c’est dans ces moments-là qu’on se rend compte que la vie est belle, lol. Je ne connaissais pas du tout Cozumel, mais je trouve que c’est un endroit à ne pas manquer.

  • Leave a Reply